Funecap GROUPE

Les femmes du Panthéon – Funecap GROUPE

 
FUNECAP-GROUPE-Ceriser-japonais-en-fleurs

Les femmes du Panthéon

Scientifiques, résistantes… qui sont ces femmes d’exception entrées au Panthéon ? À l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes, nous avons voulu mettre à l’honneur celles devenues «immortelles».

Partager cette page
FUNECAP-GROUPE-Pantheon-de-Paris-©Valery-Guyot
Panthéon de Paris ©Valery Guyot-Sionnest

 

N’y entre pas qui veut ! Trônant fièrement au sommet de la montagne Sainte-Geneviève, le Panthéon compte une faible présence féminine en ses murs. À ce jour, il abrite les sépultures de seulement cinq grandes femmes.

Rapide portrait de celles honorées par la patrie reconnaissante.

Sophie Berthelot

Surnommée « l’inconnue du Panthéon », Sophie Berthelot est la première femme à y entrer. Mais, cette brillante scientifique est inhumée le 7 avril 1907 non pour ses travaux, mais en qualité de « femme de » et, en l’occurrence, femme de Marcellin Berthelot (chimiste et homme politique). Le président de la République de l’époque, Armand Fallières, respecte ainsi le souhait des époux de ne pas être séparés dans la mort.

Marie Curie

Décédée en 1934, Marie Curie est panthéonisée plus de soixante ans après sa mort. En effet, il faut attendre le 20 avril 1995, sous la présidence de François Mitterrand, pour que les cendres de la physicienne récompensée de deux prix Nobel (et celles de son époux Pierre Curie) rejoignent la crypte des « grands hommes et des grandes femmes ».

Germaine Tillion et Geneviève de Gaulle-Anthonioz

Ces combattantes des droits de l’homme, membres du réseau de résistance du Musée de l’Homme et déportées au camp de Ravensbrück, entrent toutes les deux au Panthéon le 27 mai 2015 (en compagnie de deux autres noms de la Seconde Guerre mondiale : Pierre Brossolette et Jean Zay). Conformément au souhait de leurs familles, ce sont deux cercueils vident qui résident dans l’édifice.

Simone Veil

Cinquième et dernière femme inhumée au Panthéon, Simone Veil a reçu les honneurs de la patrie le 1er juillet 2018. Rescapée d’Auschwitz, ministre de la Santé sous Valéry Giscard d’Estaing et figure du combat des femmes, elle repose désormais, avec son époux Antoine Veil, dans ce monument emblématique de la ville de Paris.

Depuis le 11 novembre 2020 et l’hommage solennel à Maurice Genevoix, le Panthéon accueille soixante-quatorze hommes et cinq femmes. Qui sera donc la sixième femme à entrer au Panthéon et à recevoir les honneurs de la République ?

FUNECAP-GROUPE-Interview-Isabelle-Mala-Campagne-publicitaire-ROC-ECLERC
Article précédent Interview d’Isabelle Mala sur la conception de la nouvelle publicité ROC ECLERC
philippe-chatel-©LeParisien-ArnaudDumontier
Article suivant Inhumation de Philippe Chatel au Père Lachaise