Partager cette page

Les engagements des collaborateurs de FUNECAP GROUPE

Sébastien LEBRUN est directeur d’agences ROC ECLERC dans le Nord, Laurent HALLOT est quant à lui Responsable de l’agence des POMPES FUNÈBRES Pascal LECLERC de Toulon. Le premier travaille pour FUNECAP NORD, le second pour FUNECAP SUD-EST tous deux partagent le même regard sur leur métier, et sur le Groupe pour lequel ils s’investissent quotidiennement.

Un engagement local indéfectible

Les grands groupes funéraires sont souvent pointés du doigt pour leur manque d’empathie à l’égard des familles où seul compterait la rentabilité de leur entreprise. Pour nous, le secteur funéraire est une grande famille où chacun des acteurs a bien conscience de ses missions envers les familles endeuillées et fait de l’accompagnement de chacune d’elle le cœur de la relation de service.

C’est pourquoi à FUNECAP GROUPE nous laissons une grande autonomie à nos dirigeants qui connaissent leurs agences ancrées dans un tissu local avec toutes ses disparités.

Pour Sébastien LEBRUN, Directeur secteur dans la région Nord Pas de Calais « on apporte des solutions en interne sur la zone en fonction de nos problématiques locales ». C’est également l’avis de Laurent HALLOT, de l’autre côté de la France, responsable de l’agence des POMPES FUNÈBRES Pascal LECLERC de Toulon pour FUNECAP Sud-Est : « il n’y a pas d’esprit de pression du chiffre, c’est une entreprise humaine qui respecte les contraintes locales. Il est primordial de faire des choses localement car chaque région est différente ».

Plus qu’un métier

« On rentre dans le métier un peu par hasard, et puis on ne le quitte plus », c’est un constat qui émane d’un grand nombre de personnes qui travaille quotidiennement dans ce large secteur du funéraire. Les métiers sont variés, les possibilités multiples, et au-delà de cela, les particularités inhérentes à ces métiers qui sont au quotidien confrontés au décès et à la douleur font que les collaborateurs qui y travaillent voient leur rôle au sein de cet environnement comme une mission et font de leurs collègues une famille.

Laurent le confirme « je ne me verrai pas faire autre chose » confie-t-il. « On touche à tout dans ce domaine-là, beaucoup d’évolutions sont possibles. On a un lien avec chaque personne que l’on accueille. C’est un beau métier ».

Laurent a une expérience de 13 années dans ce domaine. Comme beaucoup, il a suivi toutes les étapes, du porteur, au maître de cérémonie, au conseiller funéraire pour être aujourd’hui responsable d’agence. Pour Sébastien, le funéraire a en revanche été un vrai choix de vie. Après avoir travaillé pour un concurrent dès 2001, il a intégré FUNECAP GROUPE en 2017, sans regret.

Donner une autre image du secteur

Le funéraire n’a pas bonne presse, ce n’est pas un fait nouveau et les acteurs du marché ont toutes les peines du monde à modifier le regard porté sur les services proposés. En cause des raisons politiques, sociologiques, anthropologiques, historiques, sanitaires et psychologiques auxquelles se mêle l’aspect financier.

« Faire de l’argent sur la douleur » est intolérable, perfide et inacceptable pour la société alors même que les conseillers funéraires et leurs collègues sont les premiers à recevoir le chagrin de plein fouet tout en accompagnant de manière personnalisée chaque famille pour l’aider à traverser son épreuve.

Pour faire ces métiers il faut avoir un profil très particulier ce qui conduit nécessairement à certains problèmes de recrutements. Pour Sébastien, cette partie est vraiment « difficile ». Pour lui le funéraire est un « métier de transmission » dont la priorité doit rester la satisfaction des familles, tout en « donnant l’amour du métier aux gens. Je suis proche de mes familles ».

Pour Laurent, même constat, il faut une grande capacité d’adaptation, où il faut allier le côté humain, social, relationnel ». Et il conclut : « c’est un métier où tu ne peux pas mentir, pour être bon, il faut être vrai. »

« Malheureusement certains ont une idée obtus du domaine » la mort effraie dans un sens comme dans l’autre » déplore Laurent. « Parfois les familles nous disent : on ne se serait pas attendu à une telle chaleur ». Le métier est prenant à tous les niveaux, en temps en énergie, il faut également faire des astreintes et donc être doté d’une grande disponibilité.  Il faut aussi en permanence jongler entre le fait de prendre du recul et avoir de l’empathie. Le funéraire est sans aucun doute le métier des coulisses ; « Les gens ne voient pas les coulisses, tu rentres dans l’intimité des gens » analyse Laurent.

FUNECAP GROUPE, une relation de confiance

Si ces directeurs et leurs agences sont aussi à l’aise dans leur exercice quotidien, c’est parce qu’ils ont le soutien sans faille de leur hiérarchie. Pour Laurent, « Philippe[1] est quelqu’un de très humain, et surtout très proche de ses équipes ». Même regard pour Sébastien « La force de Frédéric[2] c’est sa confiance en nous. »

Et cette vision n’est pas seulement partagée par les Pôles mais reflètent les valeurs promues par FUNECAP GROUPE. Sébastien le confirme « tu peux discuter avec ta hiérarchie. Nous avons une certaine idée du funéraire, ici on te fait confiance. C’est une affaire collective : « la Direction est à l’écoute de ce qui se passe sur le terrain ». 

Cette notion collective, Laurent la partage totalement « c’est une énergie de Groupe où tout le monde va dans le même sens, et cela traduit l’esprit FUNECAP GROUPE. »

Découvrir le site ROC ECLERC

Découvrir le site POMPES FUNÈBRES Pascal LECLERC

[1] Philippe LE DIOURON, Directeur FUNECAP SUD-EST

[2] Frédéric SERREAU, Directeur FUNECAP NORD