Partager cette page

Interview de Julien FAVIER : Directeur du pôle travaux de FUNECAP GROUPE

FUNECAP GROUPE n’est pas uniquement un grand groupe de services funéraires. C’est aussi une structure à part entière, qui regroupe de nombreuses infrastructures. Le pôle travaux a été intégré il y a un peu plus de deux années afin d’accompagner le Groupe dans son développement.

Rencontre avec Julien FAVIER, directeur du pôle travaux de FUNECAP GROUPE.

Si je vous dis « pôle travaux », il se peut que vous pensiez à : « chantier », « combinaison et poussière » voire même « casqué coloré vissé sur la tête ». Et vous n’auriez pas tort. Seulement c’est incomplet. Être directeur d’un pôle travaux, c’est participer activement au développement de notre Groupe et être l’un de ses vecteurs de croissance. Qui dit développement, dit croissance, et FUNECAP GROUPE enregistre une belle progression, puisque nous avons été placés par Leaders League, l’éditeur du magazine économique Décideurs, à la troisième place du classement des meilleures croissances dans le secteur des services avec un taux de progression de 17,4% en deux ans et un chiffre d’affaire de 250 millions d’euros.

 

Des responsabilités engagées

Mais pour arriver à cette place, notre Groupe a dû investir, pas seulement financièrement, mais aussi en temps, énergie, savoir-faire et créativité. C’est exactement le rôle rempli par le pôle travaux FUNECAP GROUPE dont Julien FAVIER dirige – avec une expérience de 20 années dans le domaine des travaux et de 13 années dans le secteur funéraire – avec son équipe composée d’un ingénieur BTP, d’un architecte et de trois responsables d’opérations. Pour schématiser, le développement se scinde en deux mouvements qui bien que distincts, se complète : la croissance interne et la croissance externe.

  • La croissance interne va concerner le développement du réseau et de ses infrastructures, mais aussi les points de vente (agences funéraires), les centres funéraires (salons) et les crématoriums.
  • La croissance externe s’inscrit dans l’amélioration de l’existant, la mise aux normes des structures mais aussi leurs mises en conformité au sens des décrets funéraires.

En d’autres termes, ça ne plaisante pas au pôle travaux, ils n’en ont pas le temps. Au contraire, ils portent toutes les responsabilités qui font l’excellence du parc funéraire et des bâtiments de FUNECAP GROUPE, puisqu’à chaque nouvelle intégration apparaît de nouvelles obligations. Les risques sont multiples en ce qui concernent les infrastructures et ils le sont également d’un point de vue humain, puisqu’il s’agit notamment de limiter tous les risques vis-à-vis des familles, mais aussi des salariés qui œuvrent au service des familles. A cet effet, Julien FAVIER nous confie : « Chaque opération est différente et répond à des normes spécifiques que nous respectons et devançons ».

 

Mise en conformité et développement durable : le grand enjeu des crématoriums

Un budget de 80 millions d’euros permet la construction, l’aménagement, le réaménagement, la mise au concept des sites mais aussi la mise en conformité de 18 crématoriums, dont la date butoir était le 16 février. Tous les établissements en service respectent les normes environnementales en vigueur. Il ne s’agit pas seulement se conformer aux réglementations, FUNECAP GROUPE va plus loin par la sensibilisation au développement durable via la performance énergétique des bâtiments.

Concrètement aujourd’hui, « il est possible de récupérer l’énergie émise par un crématorium et de la redistribuer pour chauffer une salle de cérémonie par exemple. Nous appliquons le principe de développement durable car le groupe est très sensible à la notion de récupération des énergies sous toutes ses formes : processus, panneaux photovoltaïques, récupérateurs d’eau. », explique Julien FAVIER. Si aujourd’hui une petite quantité d’énergie dissipée par les processus est utilisée, il est possible demain de restituer cette énergie sur des ensembles beaucoup plus conséquents (alimentation d’écoquartiers par exemple).

Au-delà de la dimension technique des crématoriums, Julien FAVIER est aussi en charge des appels d’offre pour obtenir la délégation de ces structures. Son savoir-faire couplé à celui de Julien HANOKA, directeur adjoint de la Société des Crématoriums de France, fait la différence puisque FUNECAP GROUPE s’est vu confier, via sa filiale La Société des Crématoriums de France, plusieurs établissements.

Entre les obtentions de délégations et les travaux de rénovations ou d’extensions, l’ensemble du parc des crématoriums s’est déployé :

  • Le crématorium de Saint Raphaël a été livré en début d’année.
  • Les crématoriums de Valence et d’Hénin-Beaumont seront livrés ce printemps.
  • Les crématoriums de Tergnier et Montreuil seront livrés dès la rentrée de septembre 2018.

« Nous réalisons actuellement d’importants travaux de rénovations et d’extension sur les crématoriums de Troyes, Amilly, et très prochainement Auxerre. Les travaux concernant le crématorium de Nice vont démarrer prochainement, ils consistent à la création d’un nouveau crématorium et le réaménagement de l’existant, en attendant une salle de cérémonie modulaire sera mise en place avant l’été. »

 

La rénovation des agences intégrées : le cœur des projets

Chaque projet comporte une réflexion globale avec tous les acteurs du Groupe, de la Direction générale au réseau en passant par le M&A, le Digital ou le Marketing.

Qu’il s’agisse des crématoriums ou des agences, la mise en conformité va de pair avec la rénovation qui suit toujours le même processus :

  • Etude de faisabilité.
  • Autorisations administratives préalables.
  • Construction, aménagement, mise au concept, mise en conformité.
  • Livrer les établissements clefs en mains aux utilisateurs compris mobilier et enseignes.

Tout cela en agissant le plus rapidement possible, pour ne pas impacter ni les familles, ni les professionnels qui les accompagnent, afin d’éviter une interruption de plusieurs jours, garantissant ainsi une obligation de services.

Si la rénovation est un travail technique de précision et de conformité, elle doit s’inscrire également dans la continuité des différentes marques du Groupe et de l’image qu’elles reflètent. Ainsi les agences ROC ECLERC ont la spécificité historique d’avoir de grandes surfaces de vente mais aussi des salons funéraires suffisamment conséquents pour que les familles puissent accompagner leur défunt.

 

La technique : un outil fondamental

Diriger le pôle travaux c’est « s’inscrire dans une vraie cohérence pour avoir une même direction. Cela permet ainsi d’avoir une connaissance parfaite des sites, qu’il s’agisse des agences ou des centres funéraires. Tout cela conduit à une amélioration des processus et à avoir vision très précise à court, moyen et long terme de l’ensemble du parc. » Bras droit et accompagnateur, le pôle travaux est définitivement la touche succès d’un Groupe à la progression à la fois vive et pérenne.

  • Julien FAVIER : Directeur pôle travaux, achats et moyens généraux.
  • Alexandre IDASIK : Ingénieur BTP.
  • Jean-Louis SEVILLA : Architecte DPLG.
  • Bruno LAFRENEY : Responsable d’opérations, milieu hospitalier.
  • Pierre AUBERT : Responsable d’opérations.
  • Stéphane SOREL : Responsable d’opérations.